Féministe 365/365

Si, au hasard d’une curiosité, on googlise « 8 Mars femme », on peut tomber sur une ouverture de page Wikipédia plutôt éloquente : « La Journée internationale des femmes, également appelée journée internationale des droits des femmes dans certains pays comme la France, est célébrée le 8 mars ».

Je m’interroge. Tout est une question de sémantique.

D’un côté nous avons les marketeux des parfumeries, maroquineries ou autre magasin avec une cible quasi exclusivement féminine qui nous bombardent de -20% À L’OCCASION DE LA JOURNÉE DE LA FEMME.

De l’autre, nous avons les femmes qui arrêtent de travailler à 15h40, heure où les femmes travaillent « gratuitement » dû à l’inégalité salariale. Les femmes qui manifestent, qui luttent, qui s’offusquent.

Alors oui, je m’interroge. Dans quel monde vit-on pour que nous ayons encore besoin d’une journée de la femme ! Il n’est pas ici question de mettre en avant la femme, mais bien l’égalité des genres dans son ensemble.

Feminism, not so bad

Je suis féministe. Je veux dire par là que je le revendique, que je suis pour l’égalité totale des genres, que je ne comprends pas pourquoi un petit garçon ne peut pas avoir une poupée, et pourquoi une petite fille ne peut pas être la caïd de la récré. Je suis aussi tout à fait convaincue qu’être féministe n’empêche pas de mettre des talons, de se maquiller et de rêver être une princesse Disney. Ne voyons pas toujours des opposés là où il n’y en a pas forcément.

img_5219
(Dis dont, c’est quand même gonflé d’utiliser une photo comme ça pour illustrer un article sur le féminisme !) . Photo par @Michael Dominguez

Alors, autant vous annoncer la couleur tout de suite : être féministe, c’est mal. Oui oui, vous avez bien lu. Nous sommes dangereuses, nous les extrémistes ! Faudrait voir à ne pas perdre toutes nos traditions quand même !

Là encore je vais me référer à mon ami Wikipédia :  « Le féminisme est un ensemble de mouvements et d’idées politiques, philosophiques et sociales, qui partagent un but commun : définir, établir et atteindre l’égalité politique, économique, culturelle, personnelle, sociale et juridique entre les femmes et les hommes. » Remettons les points sur les I : être féministe ce n’est pas la suprématie féminine, c’est la simple et naturelle exigence d’être tous égaux entant qu’être humains.

Men needed here !

Donc si on récapépète, on veut juste être tous égaux avec les mêmes droits, la même sensation de sécurité, le même pouvoir sur notre propre corps, la même liberté. BON.

C’est le moment de s’adresser aux hommes, car le féminisme n’est pas seulement une affaire de nana, c’est une affaire humaine. Les hommes n’ont-ils pas envie eux aussi, de ne pas avoir à prouver leur virilité à chaque instant ? Est-ce que ça ne leur plairait pas qu’une femme les invite au restaurant ?

Mais plus important encore, que souhaitent-il pour leur mère, leur soeur, leur femme, leur fille…

Les hommes doivent faire partie intégrante de la démarche féministe, et c’est pourquoi j’invite chaque homme à clamer haut et fort qu’il est féministe.

Car vous êtes féministe si :

  • vous croyez en l’égalité salariale
  • vous voulez voir tous les clichés de genre au placard
  • vous croyez en la liberté de chacun
  • vous exécrez les violences subites (malheureusement majoritairement par des femmes)
  • Et encore des centaines d’autres points…………

Personnellement, je vais élever mon fils comme un fier féministe, encore plus que si j’avais eu une fille. Car nos enfants sont les adultes de demain et je souhaite que nos petits garçons et nos petites filles vivent dans un monde plus harmonieux et respectueux. À nous de leur montrer l’exemple.

Pour plus d’implication, je vous invite à vous renseigner sur le mouvement #HeforShe(traduire Lui pour Elle), porté par son ambassadrice Emma Watson, qui a pour but de rassembler les hommes autour de la cause féministe.

Journée de l’hypocrisie

Ce 8 Mars m’agace profondément.
C’est l’occasion de poster de jolies choses sur les réseaux sociaux, de clamer son amour pour « la femme ». Parfois même certaines femmes se voient offrir des roses ou des chocolats par leur conjoint, ou leur collègue. Nous on voudrait du respect, de l’égalité des chances, de la considération, de la sécurité.

Personnellement, je crois qu’être féministe, ce n’est pas qu’une fois dans l’année, c’est au quotidien.

Je suis féministe 24h/24, 7jours/7 et 365jours par an.
Je lutte contre les clichés avec les gens qui m’entourent.
J’allaite « en public » (là aussi, sémantique…) afin d’affirmer que je fais ce que je veux de mon corps.
Je ne supporte plus les réflexions graveleuses et dégradantes, pourtant parfois si « innocentes » …

  • « Femme au volant …(je vous laisse deviner la suite) »
  • « Pff, le sens de l’orientation des femmes »
  • « Ouais mais t’es payé moins parce que tu fais des gosses forcément tu coûtes plus cher »
  • « Du coup pour la vidéo tu vas sortir le gros décolleté pour faire plus de vues ? »
  • Tellement charmante, SALOPE
  • J’en passe et des meilleures, bizarrement, je n’ai pas d’inspiration quand il s’agit de trouver des exemples pour ce genre de remarques.

Alors s’il vous plait, arrêtons l’hypocrisie. Arrêtons le massacre du droit des femmes. Arrêtons le matraquage médiatique pour une virilité ou une féminité exacerbée.

Tenons nous en a l’essentiel, et battons nous pour être simplement HUMAINS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s